• Toutes les actualités
  • Prise en charge précoce de l'AVC ischémique : Le Centre Hospitalier de Sarlat développe une nouvelle activité de Télémédecine

Prise en charge précoce de l'AVC ischémique : Le Centre Hospitalier de Sarlat développe une nouvelle activité de Télémédecine

Mis en ligne le 15 janvier 2016

Le Centre Hospitalier de Sarlat poursuit son objectif de proposer un accès en proximité à des soins de qualité au service de la sécurité des patients et de la recherche de la meilleure prise en charge possible en lien étroit avec ses partenaires dans le cadre de filières de soins organisées. Pour cela, il assure depuis le 04 janvier 2016 l’accès à la Téléthrombolyse, favorisant ainsi la prise en charge précoce et en proximité des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC).

L’AVC (ou attaque cérébrale) est une défaillance de la circulation sanguine cérébrale, causée soit par une obstruction d’un vaisseau sanguin (AVC ischémique)  ou une rupture de celui-ci (AVC hémorragique). Lorsque des cellules nerveuses sont privées d’oxygène, elles meurent et ne se régénèreront pas. Aussi, plus le délai entre l’AVC et la prise en charge sera court, plus les chances de minimiser les séquelles pour le patient seront optimisées. Première cause d’handicap acquis en France, la prévention et le traitement des AVC constituent un enjeu majeur de santé publique. Un patient présentant un AVC ischémique peut parfois bénéficier d’un traitement par thrombolyse consistant, pour les AVC ischémiques, à désagréger le caillot obstruant le flux sanguin, par l’injection d’un produit spécifique.

Cependant, ce traitement, uniquement réservé aux AVC ischémiques, doit être effectué dans les 4 heures 30 après le début   des symptômes. Jusqu’à présent, ces traitements ne pouvaient pas être réalisés dans les hôpitaux de proximité. Afin d’améliorer les chances de traitement et l’accès aux soins de l’ensemble de la population, un réseau de prise en charge par télémédecine a été initié par l’ARS Aquitaine.

Le Centre Hospitalier de Sarlat, dans le cadre de son projet d’établissement et des parcours de soins privilégiés avec le Centre Hospitalier de Périgueux, s’est particulièrement investi dans la filière AVC. Ainsi, une collaboration a été protocolisée entre le service des Urgences du CH de Sarlat (sous l’autorité du Dr CHAILLAN) et les services de Neurologie du Centre Hospitalier de Périgueux (le Dr ARNAUD étant le référent de ce projet) et du Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux afin de permettre une prise en charge précoce et au plus près du lieu de vie du patient.

 

« Comment va se dérouler la prise en charge ?

Concrètement, si un patient habitant à Sarlat ou à proximité de cette ville présente un AVC, il bénéficie d’une première évaluation par le SAMU 24 en collaboration avec le neurologue d’astreinte pour l’UNV (Unité Neuro-Vasculaire) de Périgueux. Si l’état du patient le permet et s’il respecte les critères d’un traitement en urgence, il peut être orienté vers le service des urgences de Sarlat. Là, il est pris en charge en priorité absolue par le médecin urgentiste qui va l’examiner dans une pièce équipée d’un dispositif de Télémédecine.

Le neurologue posté à Périgueux devant son écran d’ordinateur voit le patient (grâce à une webcam) et guide l’examen neurologique. Il peut même communiquer avec le patient et le médecin urgentiste présent près de lui. L’examen radiologique (IRM cérébrale) fait en urgence à Sarlat (disponible 24 heures sur 24) est transmis par internet dans un canal dédié et sécurisé.

Le neurologue à l’UNV de Périgueux peut ainsi, à distance, avoir une idée précise clinique etneuroradiologique de la situation. On lui transmet également les résultats d’analyse biologique. Il peut ainsi décider du traitement.

La thrombolyse, si l’indication en est retenue, est faite sur place à Sarlat. Si un geste de thrombectomie complémentaire est envisagé, le neurologue de Périgueux se met en contact avec son collègue de l’UNV de Bordeaux, les images IRM sont télétransmises et le patient est transféré en urgence à Bordeaux par le SAMU 24. Si seule une thrombolyse est effectuée, le patient sera transféré secondairement dans l’UNV de Périgueux pour la suite de la prise en charge, dans un délai de l’ordre de 24 heures, avant retour sur Sarlat en service de Cardiologie. Cette possibilité de diagnostic et de traitement par téléradiologie permet de gagner du temps et donc de traiter les patients dans les meilleurs délais. » (1)

La mise en œuvre de ce dispositif au Centre Hospitalier de Sarlat est effective depuis le 4 janvier 2016.

Mme Anne ROUSSELOT-SOULIERE, Directeur Délégué du CH de Sarlat - Docteur Didier CHAILLAN, Responsable d’Unité Urgences/SMUR, référent Téléthrombolyse CH Sarlat - Docteur Antoine ARNAUD, Neurologue référent Téléthrombolyse CH Périgueux et responsable de l'Unité Neuro-Vasculaire du CH de Périgueux


(1) Dr Arnaud, Neurologue référent Téléthrombolyse, Praticien Hospitalier au CH de Périgueux.

"Les AVC traités à distance", article paru dans le Sud Ouest, du mercredi 20 janvier 2016

Réalisation : Stratis